BLOG

Luxe, papier et innovation : une évolution à suivre

Luxe, papier et innovation : une évolution à suivre

Le luxe, en 2014, c’est 224 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le monde, dont 39,6 milliards dans l’hexagone.  A l’occasion de la mise en place de son partenariat avec Imprim’luxe*, Dici se penche sur un des enjeux majeurs de ce secteur stratégique, l’imprimerie de luxe, vecteur privilégié de diffusion de ses valeurs.

Le secteur du luxe, un secteur à part

Le produit de luxe est celui qui va se différencier de la production de masse par son prix (certes), mais aussi et surtout par une supériorité technique. Rareté et qualité forment, au travers des siècles, les maîtres mots du secteur.

Le client souhaite le meilleur. Il souhaite également un objet unique, un objet à son image, fait pour lui. Comment, dès lors, un autre pourrait-il en posséder le double ? La différenciation ne s’arrête pas au produit. Elle touche aussi la marque de manière globale. Car qui dit produits spécifiques, dit positionnement spécifique. Le luxe peut ainsi émerger à trois niveaux différents :

  • L’Exception : très peu de produits conçus, faits à la main : porteur de rareté
  • L’Excellence : une marque qui dure, possède une valeur historique, un savoir-faire. L’acheter,  c’est entrer au sein d’une communauté: porteur de qualité et appartenance
  • Premium : des produits emblématiques, originaux, que l’on reconnaît au premier coup d’œil : porteur d’unicité et de différenciation

 

Le mailing papier, mort et enterré ?

Les marques de luxe s’interrogent sur leur communication et la fidélité de leurs clients.

Un webmarketing suremployé, des canaux embouteillés, des relations impersonnelles, une information qui se noie dans la masse… L’e-mailing ne semble plus être le vecteur adapté afin de toucher cette clientèle à haut pouvoir d’achat et aux attentes bien particulières. L’acheteur a besoin de se sentir privilégié, valorisé, de voir que l’on s’intéresse à son individualité. Tout comme en boutique, il s’agit de prendre soin de lui par des messages et supports choisis avec goût. L’inonder d’informations semble tout aussi absurde, ce dernier recherchant le qualitatif plutôt que le quantitatif.

Communiquer le luxe, c’est alors réinvestir les codes même du luxe : qualité et rareté. Mais comment ? Désuet pour beaucoup, le mailing papier semble avoir trouvé sa place dans ce secteur, de retour sur le devant de la scène au travers de campagnes de fidélisation de grandes marques recherchant un service premium.  Ainsi, au moyen de papiers raffinés et de créations originales, le luxe s’invite dans le foyer même du client, recréant l’intimité, l’esprit de connivence que le webmarketing avait peu à peu terni. Il est alors un moyen de concrétiser la relation, au-delà de l’achat du produit. Moments clés de la vie du client, événements commerciaux, lancement d’un nouveau produit, toute les occasions sont bonnes pour faire vivre l’expérience. Une expérience qui se veut aussi sensorielle par l’emploi de papiers parfumés ou au toucher particulier. Comme Cartier, Hermès ou encore Mercedes-Benz, la plupart des marques de luxe sont fidèles à ce mode de communication.

Mais encore faut-il s’adresser à des prestataires à la hauteur de cette tâche…

Imprim’luxe

Seulement deux ans après sa création en 2013, Imprim’luxe prend conscience de la nécessité d’intégrer le design au cœur de sa démarche. En plus, de l’obtention de la labellisation Imprim’luxe par son agence, Emmanuel Thouan devient référent design de cette association, fruit de l’appel à projets « Actions collectives au soutien de la compétitivité des industries du Luxe » initié par la DGCIS (Ministère du Redressement Productif) en juin 2011, visant à la revalorisation du savoir-faire français dans le domaine de l’imprimerie.

Le rôle d’Emmanuel Thouan sera essentiellement opérationnel et pédagogique. Il portera sur la sensibilisation à l’innovation au travers d’ateliers animés auprès des membres du réseau.

Le label Imprim’luxe est décerné par des professionnels du secteur formant le conseil d’administration de l’association. Son but ? Promouvoir l’excellence, redonner ses lettres de noblesse à l’imprimerie française pour garantir des acteurs formés et qualifiés qui sauront fournir un travail d’excellence : une réponse concrète et adaptée à la problématique de l’impression et de la création premium.  Les professionnels labellisés sont spécialistes du secteur du luxe, maîtrisant les codes et les spécificités de ce derniers afin d’apporter à l’entreprise la réponse la plus adaptée à ses besoins. Ils travailleront aussi bien sur ce fameux mailing papier que sur un développement packaging global.

Certes, la question budgétaire pousse encore de nombreuses entreprises au choix de l’e-mailing. Cette option n’est cependant pas réellement envisageable pour le secteur du luxe, n’étant pas adaptée au message que ces grandes marques cherchent à diffuser. L’imprimerie premium semble donc avoir encore de beaux jours devant elle, pourquoi, dès lors, céder cette manne à nos voisins ? La France est, après tout, bien connue comme étant le pays du luxe…

L.A.

* Imprim’luxe  est une association loi 1901, régie par une charte organisationnelle et déontologique. Chaque entreprise labellisée est membre actif de l’association.

Ses cinq objectifs prioritaires sont

1. Apporter une réponse d’excellence tant en conseil/expertise qu’en production premium et prestige

2. Valoriser les professionnels de la filière graphique

3. (Re) localiser des flux d’impression en France

4. Accompagner les développements à l’export

5. Soutenir l’émergence d’un modèle responsable

Données issues du site Internet www.imprim-luxe.fr

Choose To Share :-  

Leave a reply