BLOG

EU Design Days 2015 : coup de projecteur sur le design à Bruxelles

EU Design Days 2015 : coup de projecteur sur le design à Bruxelles

Conférences, ateliers et échanges, aussi bien formels qu’informels,  entre professionnels du design et institutions européennes, tel était le programme des EU Design Days 2015 qui se sont déroulés, les 24 et 25 septembre dernier, au Parlement Européen.

A l’occasion de sa participation à l’événement, Dici vous livre un compte-rendu de ces deux jours consacrés à la promotion de notre corps de métier.

Présentation des EU Design Days

EU Design Days est la première initiative régionale, en Europe, visant la promotion du design et son potentiel dans notre économie. Au travers de la réunion de parties prenantes de tout bord, qu’elles soient institutionnelles ou entrepreneuriales, venant des quatre coins de l’Europe, l’action visait le dialogue et la confrontation des points de vue face à la question de l’innovation. L’objectif, certes ambitieux, restait simple : ouvrir les yeux sur la contribution réelle de notre métier dans l’élaboration de solutions aux challenges européens. En bref, faire du design un outil de référence, un recours automatique dans l’approche d’innovation régionale.

C’est le réseau ERRIN (European Regions Research and Innovation Network) qui est à l’origine de l’événement. Ce dernier, regroupant plus de 126 régions en Europe et leurs représentants à Bruxelles, vise à la  multiplication des points de contacts au sein de notre Union. Echanges de connaissances, actions conjointes, partenariats dans l’innovation, autant d’actions fondatrices d’une collaboration régionale dédiée à l’innovation, qu’ERRIN tente de promouvoir au quotidien.

Design the Future : Smart Trends in Design & Innovation 

Un vaste champ de réflexion à couvrir cette année sur 48h. Un sujet sur lequel il semblait cependant crucial de se pencher dans la conjoncture actuelle. Pourquoi le futur ? Après tout, l’innovation n’est-elle pas toujours tournée vers le futur tel que nous le concevons ?

Au-delà de cette première définition, le réseau ERRIN a cherché à porter l’attention des professionnels en présence sur une vision plus globale du futur, une vision liée à nos pratiques actuelles, à nos habitudes de consommation et création, à notre manque d’égard sur ce qui représente justement notre avenir sur un plus long terme. Quel  avenir réservons-nous à nos descendants, de leur société à leur environnement de travail comme de vie ? La problématique pourrait, dès lors, se résumer de la sorte : comment innover, certes, mais dans le bon sens ? Ainsi trois thèmes concrets ont été abordés : l’éco design, le design stratégique et l’innovation sociale. C’est sur ce dernier point que s’est notamment portée notre intervention en partenariat avec le Lieu du Design.

Eco-design

Le premier sujet abordé, l’éco-design regroupe toute les approches considérant l’impact environnemental du produit ou du service, sur l’ensemble de son cycle de vie. Il consiste en la systématisation de l’évaluation de la qualité et de la performance. Un sujet qui tend à prendre de l’importance dans le contexte de la transition énergétique.  Les directives européennes portées sur sa promotion ou son imposition devraient, par ailleurs, encore se multiplier dans les années à venir.

Design stratégique

Le design stratégique, quant à lui, représente une méthodologie plus complète, comment aborder un problème afin d’être une force de proposition concrète et efficace? Comment identifier les opportunités permettant l’enclenchement d’un processus porteur de sens ? En bref, le design stratégique porte sur toutes les applications du design management, afin de proposer des solutions tournées vers l’augmentation des qualités et de la compétitivité de l’entreprise.

Innovation sociale

Enfin, l’innovation sociale, comme son nom l’indique, est l’usage de l’outil design afin de répondre aux challenges sociétaux qui, s’ils ne le sont pas d’ores et déjà, représenteront l’enjeu des siècles à venir. Dans ce cadre, Dici a proposé une introduction au Serious Game, sur la thématique de la Silver Economy. Après un bref exposé de notre résidence dans la Silver Valley, les participants ont pu, pour une heure, prendre la posture de designers, partant des problématiques du quotidien de nos seniors pour leur apporter les réponses les plus concrètes et satisfaisantes possibles.

La suite?

En conclusion, encourager le dialogue et faire comprendre la plus-value réelle du design à tous les acteurs de notre économie régionale, tels étaient les objectifs des EU Design Days. L’initiative est louable. En tant que designers, nous ne pouvons bien évidement pas négliger la valeur de la sensibilisation pour faire évoluer le regard porté sur notre métier. Cependant, comment rendre compte de l’efficacité concrète d’une telle initiative ? Cette introduction à l’innovation réelle, telle que nous l’envisageons depuis des années, sera-t-elle réellement créatrice de valeur opérationnelle ? Comment faire suivre de faits, cette preuve de bonne volonté institutionnelle ?

Nous déplorons, par exemple, la faible représentation des entrepreneurs lors de l’événement. Car ne sont-ils pas le principal levier d’innovation à mobiliser ? Ce sont eux qui  proposeront l’offre de demain, ce sont ces derniers qui doivent prendre conscience de l’utilité cruciale du design dans leur approche. De plus, ne sont-ils pas les mieux placés pour informer les institutions de leurs attentes et des moyens de communication qui sauront toucher le cœur de leurs professions ? Nous, designers et institutions, nous nous devons de devenir une force de prescription des principes fondamentaux de l’innovation, de donner l’aspiration et l’envie des bonnes pratiques. Il semble essentiel de considérer le monde entrepreneurial comme le facteur nécessaire à son application. Il s’agit donc de les intégrer, le plus en amont possible, dans notre réflexion.

Ne négligeons pas, cependant, la force du networking, mettre en contact décideurs et acteurs, promouvoir l’émulsion d’idées, voilà les forces d’un réseau efficace et motivé tel que l’ERRIN. Des leviers qui préfigurent sûrement la solution à l’immobilisme qui touche notre secteur, pour  peut-être, un jour, parler design d’une voix commune.

 L.A.

Choose To Share :-  

One comment on “EU Design Days 2015 : coup de projecteur sur le design à Bruxelles

  • Kamel   |   octobre 15, 2015

    C’est une très bonne chose que les serious games soient présentés au public, car ce sont des outils très performants et réellement innovants. Ils peuvent permettre aux entreprises d’augmenter les compétences des salariés en interne, ou de faire connaître des produits sous un autre angle en communication externe.

Leave a reply to Kamel Cancel reply