BLOG

CR atelier e-mailing du salon B-Ecommerce

CR atelier e-mailing du salon B-Ecommerce

 Du monologue au dialogue : Comment nouer une relation durable et profitable ?

         Cet atelier, organisé dans le cadre de salon B-Ecommerce 2012, a permis de présenter la différence entre une campagne d’e-mail classique, qui touche de moins en moins la cible et qui  ne marche que si la base de données est conséquente, et d’une campagne d’E-mailing marketing qui est censée améliorer le taux de retours et de réaction lors de la campagne.

Merci à Jonhattan Da Luz, président de la société InxMail (éditeur de solutions et prestataire de service pour l’email marketing) d’être venu nous présenter ce sujet.

 

Aujourd’hui, le mail purement prospectif ne fonctionne plus (80 % de la cible ne le prend pas en compte, 20% ouvre l’email dont seulement 2% réagit ( source : moyenne des campagnes d’E-mailing en France 2010).

Le client est de plus en plus virulent envers les e-mails qui sont jugés intrusifs. Par ailleurs, l’annonceur doit obtenir l’accord de la cible et se conformer à certaines règles sous peine d’être sanctionné par les autorités (voir : la Loi Pour La Confiance dans l’Economie Numérique, Déclaration auprès de la CNIL).

Pour les intervenants de l’atelier, si l’annonceur ne teste pas ses campagnes pour comprendre pourquoi il obtient  « % de retours », il fait du « monologue ».

Les points clés de la réussite des campagnes seraient donc :

–          La constitution d’une base de données de qualité (M.A.J, pas de doublons, inactifs supprimés, prise en compte des non-retours, …) dit « Opt-In » (consentement de l’internaute).

–          Une segmentation via le marketing comportemental  pour développer une analyse plus fine (cibler son offre, s’adapter aux clients, augmenter l’attrait du message et donc sa rentabilité).

–          Une approche multi-canal (print, web, réseaux sociaux, CRM, …) pour tout exploiter en s’adaptant sur les supports utilisés

 

L’intervenant a présenté sa solution logicielle qui permettrait une analyse comportementale des clients et de s’y adapter en créant une accroche qui devrait satisfaire leurs attentes.

 

Le point de vu Dici ! :

A l’heure du « Big Data », le tri, l’analyse et la synthèse des données deviennent un enjeu clé de la compréhension de son environnement. Sachant que ces méthodologies deviennent de plus en plus chronophages, trouver le juste milieu entre le développement de cette compétence (qui est un réel métier) et l’optimisation de son temps devient une réelle problématique.

La question est alors : êtes-vous pour l’internalisation ou l’externalisation de cette compétence ?

Vous retrouverez tous les détails de l’atelier dans cette présentation (avec explications plus poussées) ici :

 

Plus d’informations sur l‘atelier e-mailing ici.

 

Glossaire :

E-commerce : Appelé « Commerce Electronique », il représente le commerce réalisé sur internet. On considère cela comme de la vente par correspondance via internet.

CRM : « Customer Relationship Management » ou gestion de la relation-client. Ce sont des logiciels permettant d’organiser l’information de l’entreprise sur ses clients. Le CRM est utilisé à des fins de fidélisation.

Print : Ensemble des supports « imprimables » (catalogue, affiche, prospectus, mail papier, …)

« Big Data » : Ce terme est utilisé pour évoquer la quantité de données que l’on peut collecter grâce aux outils mis à notre disposition. En effet, une quantité très importante d’informations peut être recueillie sur les internautes, les clients, … La difficulté ne réside plus dans la collecte d’informations, mais dans l’exploitation de celles-ci.

Choose To Share :-  

Leave a reply